Archives du blog

Lancement réussi sur la 6e circonscription !

Hier matin, à 11H, à la salle de la Charpenterie, Philippe Noguès, accompagné de sa coéquipière Anne Troalen, et des présidents d’honneurs et opérationnels de son comité de soutien, a donné le départ de la campagne législative sous les applaudissements.

Près de deux cents de personnes étaient présentes pour écouter, et soutenir le candidat du PS, qui a rappelé, s’il le fallait, l’importance de cette année 2012, pour François Hollande d’abord, puis pour toutes les circonscriptions. Rappelant les échec retentissant de Nicolas Sarkozy en matière d’économie, de fiscalité, d’éducation, de social, de santé, d’emploi, et de sécurité, notre candidat a rappelé que ce pouvoir, ce gouvernement, et cette majorité, depuis 5 ans déjà, s’est employé à cassé le système français sous toutes ses formes, avec l’appui de l’ensemble des députés UMP ou affiliés, bien que certains aujourd’hui tendent à prendre leurs distances de l’UMP à des fins électoralistes. « C’est une chose qu’il ne faut pas oublier, ici comme ailleurs, lorsque que nous voterons » les 22 avril, 6 mai, ainsi que les 10 et 17 juin 2012.

Lancement réussi donc, avec un soutien présent et clairement exprimé, qui devra se maintenir dans la durée pour l’ensemble des campagnes présidentielles et législatives. Nous avons donc besoin de vous pour poursuivre ce mouvement, pour lancer ce rassemblement citoyen, au delà des partis, pour faire face à cette droite dure qui gouverne depuis plus de 5 ans maintenant.

Alors vous aussi, signez l’appel au rassemblement lancé par Philippe Noguès !

Publicités

Un début d’année 2012 entre fausses polémiques, et attaques

Il ne vous aura pas échappé que ce début d’année 2012 (12 jours seulement !) a déjà été mouvementé ! Cela a commencé avec le détournement de propos de François Hollande par la droite, et sa cellule riposte, qui s’est dit faire un bon coup en tapant sur le candidat socialiste, et en exigeant comme l’a fait Nadine Morano des excuses de sa part. Mais non seulement François Hollande n’a pas commis de faute, et n’a pas a s’excuser, mais je demande à l’UMP, à Nadine Morano, et tous les ministres qui se sont précipités injustement sur notre candidat, de s’excuser. Ce comportement a été lamentable, et indigne d’une campagne présidentielle.

Ensuite, nouvelle pseudo polémique, inventée par les journalistes, et propulsés par l’UMP, le gouvernement, et même le président ! C’est à propos du quotient familial. Alors remettons les choses au clair :

Voici, ce qu’à dit Manuel Valls : « François Hollande proposera de remplacer le quotient familial en gardant le principe du quotient, c’est-à-dire une diminution d’impôt pour les familles, mais il faut le généraliser, le rendre plus juste, en utilisant un système de crédit d’impôt identique pour toutes les familles« . François Hollande reprendra le soir en expliquant qu’il modulerait le quotient familial, et non le supprimer comme les journalistes et la droite n’ont eu de cesse de faire comprendre toute la journée.

La droite, l’UMP a donc cherché, avec plutôt de succès semble-t-il, a manipuler les français, les journalistes pour leur faire croire n’importe quoi sur le projet de François Hollande. C’est de la désinformation à laquelle nous avons assistée, et cela laisse destiner du climat de la campagne vers laquelle nous nous dirigeons.

Le summum a été atteint ces derniers jours, avec les propos scandaleux de Mr Accoyer, qui a comparé la possible victoire de la gauche en avril, mai, et juin prochains aux conséquences d’une guerre. C’est purement scandaleux !  Tellement, que même le président de la République a reconnu qu’il ne soutenait pas Accoyer aujourd’hui. Ces propos sont indignes d’un président de l’assemblée nationale. Où est la neutralité !? Où est le respect de l’opposition !? Où est le respect des choix des français !?

On ne peut accepter de tels propos, et je suis de ceux qui réclame la démission de monsieur Accoyer, qui a dépassé les bornes, et est désormais indigne du poste qui est le sien !

Cette campagne ne doit pas prendre ce sentier là, et je fais confiance à François Hollande, et son équipe pour lever le niveau du débat, mais j’attends aussi d’eux une vraie pédagogie vis à vis des français, pour les convaincre de ne pas voter FN au premier tour, mais bien pour  François Hollande.

Le changement, c’est maintenant ! – François Hollande 2012

Législatives 2012 : Philippe Noguès, candidat sur la 6e circonscription

Philippe Noguès

Vous le savez, le 1er décembre avait lieu le vote de désignation interne aux législatives de 2012. Sur la 6e circonscription du Morbihan, c’est, le duo que j’ai personnellement soutenu, Philippe Noguès, accompagné d’Anne Troalen comme suppléante, qui a été désigné à plus de 54% des votes des militants, qui leurs apportent donc leurs soutiens pour la campagne à venir.

Cette victoire, obtenue après une campagne de terrain, de proximité, jalonnée de rencontres avec les militants, ouvre maintenant une seconde étape, celle de la campagne législative, qui sera, j’en suis certain, une campagne de rassemblement des socialistes, des électeurs de gauche, et qui, je le crois, portera cette candidature à la victoire en juin prochain.

Anne Troalen

C’est ainsi, que l’équipe formée par Philippe Noguès et Anne Troalen, va pouvoir sillonner la circonscription, et pourra compter sur le soutien de l’ensemble des militants socialistes, rassemblés derrière ce ticket désigné à la majorité, pour voguer vers la victoire aux présidentielles avec François Hollande, puis face au candidat de la droite, quel qu’il soit, lors des législatives.

 

Désignation des candidats socialistes aux législatives dans le Morbihan.

Depuis lundi soir, minuit, les candidatures aux législatives sont validées, en morbihan comme ailleurs. Toutefois, un cas particulier tout de même avec la circonscription de Ploërmel qui sera réservée à notre partenaire politique, à savoir Europe Ecologie-Les Verts. Deux autres circonscriptions vont être réservées à des candidatures féminines : celle de Vannes, et celle d’Auray.

Ces choix ne se sont pas fait sans peine, et sans mécontenter certains, et cela est normal lorsque sa candidature est impossible parce que circonscription réservée aux verts, ou réservée féminine si vous êtes un homme. Pour autant, peut on renier les valeurs que l’on défend ? Est-ce que pour certains la parité c’est bien, mais chez les autres ? Nous nous devons d’être un peu logique, et appliquer ce que nous prêchons, comme le non cumul des mandats d’ailleurs.

Certains envisagent peut être la dissidence, vexés de ne pouvoir se présenter. Cela serait quoi qu’il en soit contre productif, et assurait la défaite à tous. Bref, responsabilité et honnêteté doivent être notre combat.

Je me réjouis de voir sur la circonscription de Vannes, Claude Jahier se porter candidate en offrant à Simon Uzenat la suppléance. Voilà une intégration de la jeunesse dans le dispositif électoral. Sur la 2e circonscription, c’est Nathalie Le Magueresse qui se portera candidate, et portera les couleurs du Parti Socialiste. A Lorient, Gwendal Rouillard, député sortant, sera le candidat. Il est je le crois le plus en capacité de l’emporter à Lorient aujourd’hui.

Enfin, sur la 6e circonscription, le suspens est plus intense puisque deux « tickets » se confrontent : Philippe Noguès, avec Anne Troalen ; et Robert Hénault, avec Céline Goaper-Bilien. Le ticket que je soutiens ne fait pas de mystère, ayant annoncé sur ce même blog mon soutien à Philippe Noguès, pour son projet, ses compétences, sa capacité de rassemblement, et sa stratégie de présence sur l’ensemble du territoire de la circonscription (le candidat dans le sud de la circonscription, la suppléante dans le nord). Il est vrai que je n’adhère pas à la stratégie qui consiste à se concentrer sur une zone où certes l’électorat est plus nombreux, mais aussi plus hostile, puisque votant plus à droite.

Quoi qu’il en soit, rendez vous le 1er décembre pour connaître les candidat(e)s socialistes sur nos circonscriptions, pour ce qui est de la candidature écologiste sur la 4e circonscription, c’est à EE-LV de l’annoncer.

 

François Hollande, candidat du PS et du PRG

C’est officiel. Il y a une semaine, François Hollande remportait la primaire, avec une confortable avance sur sa concurrente, Martine Aubry, permettant d’éviter toute critique sur le score, et lui offrant une forte légitimité, compte tenus des presque trois millions de personnes étant venus voter ce dimanche 16 octobre.

François Hollande entouré de Harlem Désir, Manuel Valls, Ségolène Royal, Martine Aubry, Laurianne Deniaud et Laurent Fabius le 16 octobre 2011 au siège du PS à Paris / AFP / Thomas Samson

Aujourd’hui, à Paris, a eu lieu l’investiture officielle de François Hollande, en présence des cinq autres anciens candidats, venus pour apporter leurs soutiens au candidat désormais officiel. C’est dans une ambiance de folie que le député de Corrèze a pris la parole, après Martine, Jean-Michel, Manuel, Arnaud, et Ségolène, pendant plus d’une heure pour détailler ses positions, répondre aux premières attaques stériles de l’UMP, qui a choisi de se positionner dans la critique plutôt que dans la proposition. C’est d’ailleurs, un choix paradoxal quand on se rappelle que c’était la critique qu’ils portaient contre le PS en 2007 …

Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle phase, celle de la préparation des présidentielles, et des législatives localement. Ensemble, rassemblés, nous allons tout faire pour gagner les deux tours, gagner l’Elysée, gagner la majorité parlementaire (déjà bien entamée avec la victoire au Sénat), et mettre ainsi fin à 5 années de Sarkozysme, et 10 de domination de la droite.

Cap vers 2012, l’énergie du changement au service de François Hollande, et de la gauche !

1er Tour des Primaires : victoire populaire

Deux millions et demi de votants aux primaires citoyennes, co organisées par le Parti Socialiste et le Parti Radical de Gauche. C’est un vrai succès populaire, les Français ont montrés qu’ils avaient un véritable intérêt pour ce scrutin, et sont venus en masse voter ce dimanche. C’est là, la victoire de la gauche.

Ensuite, on doit aborder les résultats des candidats. Les électeurs ont choisis, pour telle ou telle raison, de placer au 2nd tour François Hollande, et Martine Aubry. La surprise vient ensuite. C’est avec 17% des suffrages qu’Arnaud Montebourg a pris la 3e place. ce score est surprenant, mais finalement très compréhensible. En effet, le candidat de la « démondialisation » a mené une campagne longue (plus d’un an), et a surtout adopté un discours populiste, que l’on sait séducteur de suffrages. Je ne remet pas en cause sa réussite électorale, mais je voudrais aussi rappelé, pour l’avoir vu localement, un certain nombre de militants ou sympathisants d’extrême gauche et écologistes ont participés à cette primaire, et on influencer sur ce score élevé d’Arnaud Montebourg. Pour le PS, ce serait une bonne nouvelle, si ces électeurs restaient fidèles au parti socialiste, malheureusement, je ne le crois pas. C’est pour cela, que pour moi, Arnaud Montebourg ne sera pas l’arbitre du 2nd tour, tout comme François Bayrou ne l’avait pas été en 2007. Ségolène Royal a, elle, subie une vraie défaite électorale, tombant à 7%, quand elle s’attendait à remporter la primaire. C’est un retour à la réalité dur pour elle.

Tout juste derrière elle, Manuel Valls la talonne à 6%, y compris sur le terrain, où dans nombre de bureau de vote, il dépasse le score de la présidente de la région Poitou Charente. C’est évidemment, pour ceux qui l’ont soutenu, depuis 2009 dans mon cas, un score en dessous de celui attendu. Toutefois, Manuel a su émerger dans le paysage politique français, devenant le 5e politique préféré des français. Il a su exprimer une position d’une gauche moderne, décomplexée, et responsable. Ainsi, malgré un score de 6%, sa position, ses déclarations, sa popularité, ses idées vont compter pour la victoire, et pour gouverner le pays.

Il va donc de soi que les militants (du ps ou non) qui ont soutenu Manuel Valls, vont continuer à le faire, dans un autre cadre, encore à définir, pour faire vivre ce socialisme moderne, réaliste, juste, etc.

Enfin, parce qu’il ne faut pas l’oublier, Jean Michel Baylet a réalisé 1% des suffrages. Ce n’est pas une grande surprise là encore. En effet, sur le papier, les radicaux semblaient moins audibles que les socialistes. Le président du PRG a pris la décision d’apporter son soutien dans le cadre du 2nd Tour à François Hollande, tout comme l’a fait Manuel Valls. Nous verrons dimanche soir si les électeurs ont suivi les consignes, et qui sera NOTRE candidat(e) à TOUS.

Pour ma part, j’ai déjà décidé vers qui se tournera mon bulletin dimanche prochain, et vous ?

L’énergie du Changement !

Et bien voila. Aujourd’hui, le 13 juillet 2011, c’est la fin du dépôt des candidatures pour la primaire. Ils seront donc six à proposer leur candidature aux électeurs lors des primaires. Il est venu le temps, pour tous, de s’interroger sur la personnalité et ses idées qui nous semble le plus convainquant et crédible, et que l’on souhaite voir concourir en 2012 pour les plus hautes fonctions. Et c’est aussi le temps, pour moi, de renouveler mon soutien à la candidature que porte Manuel Valls, avec « l’énergie du changement ».

Après les coups de tonnerre New Yorkais des mois de Mai et Juillet derniers, la situation politique a évidemment changée, et cela a bouleversé le cadre de la primaire. Mais, quoi qu’il en soit, c’est aujourd’hui le temps du débat et des discussions pour que les millions de français, qui peuvent participer en octobre aux primaires, puissent dire, lors du vote, quel candidat ou quelle candidate est le ou la meilleure pour, non seulement faire face à Nicolas Sarkozy et à la droite en 2012, mais aussi pour gouverner ce pays, et le remettre sur pied.

Plutôt que d’un président normal, ou d’une présidente solide, je préfère un « président vrai ». On ne peut plus faire des promesses idéologiques intenables, car les français ne les prendront pas au sérieux. Ces français ne demandent pas du rêve, mais du vrai. Ils veulent de vraies propositions crédibles, et justes.

Pour moi, c’est Manuel Valls qui, non seulement est le plus proche de Dominique Strauss Kahn idéologiquement parmi les candidats, mais il est le seul à tenir un vrai discours de vérité, quitte à fâcher certains de ces amis politiques, qui finiront, j’en suis sur, par le rejoindre, comme ils l’ont déjà fait sur le thème de la sécurité par exemple.

A l’heure où le bilan de Nicolas Sarkozy tombe et, sans surprises, est catastrophique : hausse de la violence aux personnes, absence de forces de l’ordre pour assurer la sécurité au quotidien, doublement de la dette pendant que l’on a fait un cadeau de plus d’un milliard aux plus riches (réforme de l’ISF et du Bouclier Fiscal), baisse du niveau de l’enseignement avec la Réforme du Lycée, un traitement inacceptable des enseignants avec le non remplacement systématique d’un départ à la retraite sur trois (alors que dans le même temps, le nombre d’élèves en école élémentaire augmente), la fin d’une vraie formation pratique des futurs enseignants, fermeture de classes dans des petits villages, disparition progressive des services publics de proximités, etc …

Et malheureusement, la liste pourrait être encore allongée.

Les français sont 56% à souhaiter la victoire de la gauche à la présidentielle, selon un sondage. Je m’en réjoui, mais la victoire est encore loin d’être acquise. Sous estimer Nicolas Sarkozy, non pas le président mais bien le candidat, serait une erreur fatale. Certes, le président Sarkozy a passé son mandat à réformer dans tous les sens, sans résultats positifs, car tout à été fait dans l’urgence, et en détruisant la protection sociale des Français. Mais le comportement de certains à se lancer dans une opposition stérile n’a pas permis, et ne permettra jamais de le vaincre. Comme le dit Manuel Valls : « Convaincu qu’il faut diviser pour mieux régner, Nicolas Sarkozy prend volontiers à témoin les bons français pour discréditer les résistances à ses réformes ». Aujourd’hui, la Gauche a un vrai travail à effectuer, de vraies réformes à faire, mais dans la justice, et l’égalité.

Et pour moi, celui qui peut, à la fois faire face à Nicolas Sarkozy, et réformer justement, avec le soutien des français, et donner les bonnes priorités, c’est évidemment Manuel Valls.

C’est avec un discours de vérité, et des priorités autour de l’éducation, de la formation, de la réforme fiscale et financière, et bien sur de la sécurité, que nous pouvons battre Nicolas Sarkozy. Plutôt qu’un « président normal » que propose François Hollande, qu’une « présidente solide » avec Martine Aubry, qu’une « présidente des solutions », avec Ségolène Royal ou d’une démondialisation prônée par Arnaud Montebourg, c’est avec la vérité, que nous gagnerons. Et ce discours de vérité, il existe. Manuel Valls représente cette énergie qui permettra le changement.

Parce que « la Gauche peut tout changer » (pour paraphraser le livre du député de l’Essonne), et parce que la Gauche ne doit pas avoir peur du « Pouvoir », je vote Manuel Valls aux primaires des 9 et 16 octobre.

Rejoindre le groupe

Rendez vous au Stand PS des primaires

Certaines régions l’ont déjà fait avant nous, mais à Inzinzac Lochrist, c’est demain, dimanche 26 juin 2011, que les militants du Parti Socialiste de la commune vont installer devant le Shopi un Stand de présentation des primaires et du projet du PS.

Dès 9H30, équipés de documentations présentant le processus des primaires, ainsi que d’une version condensée du projet socialiste en 4 pages, nous serons donc sur le pont pour répondre aux questions des habitants de la commune d’Inzinzac Lochrist.

Je vous dis donc à demain devant le Shopi à partir de 9h30 pour discuter, échanger, et vous parler des primaires. Au passage, on oublie pas que dans un peu plus de 2 jours, les candidats aux primaires vont pouvoir se déclarer officiellement, et déposer leurs parrainages jusqu’au 13 juillet.

Le processus est enclenché !

Infos Express

Bonsoir,
Quelques nouvelles rapides que j’ai envie de vous communiquer.

Tout d’abord, dans l’affaire dsk, ce soir Dominique quitte la prison, pour rejoindre un appartement du côté de Ground Zero, où il devrait resté environ deux semaines, avant d’avoir un meilleur appartement.

Autre nouvelle, qui concerne le PS directement. Hier soir, les militants (dont moi donc) ont votés pour le projet du PS.plus de 95% d’entre nous l’on validé. Il ne reste plus qu’à l’officialiser à la convention.

Quant aux primaires, plusieurs stratégies apparaissent :
– suppression des primaires (je pense à éviter tout simplement).
– mise entre parenthèse pour quelques semaines, afin de se rassembler (meilleure idée)
– maintien dans les mêmes règles (bonne idée aussi).

Voila, juste pour corriger certains journalistes : le ps n’est pas divisé sur les primaires, mais il s’interroge.

J’en profite aussi pour publier une vidéo de l’intervention, quelque peu énervé, de Manuel Valls hier soir. Une colère légitime fasse à ces journalistes aux propos ahurissants.