Archives du blog

Dominique Strauss Kahn de retour en France

Voila, ce matin à 7h05, Dominique a atterri à Paris, avec son épouse Anne. Je me réjoui de les savoir de retour, de savoir ce cauchemar derrière eux, et de savoir qu’ils vont pouvoir désormais se reconstruire comme ils l’entendent.
Je ne veux faire aucun commentaire sur les déclarations de Madame Mansouret, mais je ne peux m’empêcher d’exprimer le choc qui est le miens en entendant la mère de Tristane Banon, expliqué que tant qu’il n’est pas jugé, il n’est pas blanchi. Cette femme, qui se dit socialiste, oublie alors le principe simple qui veut que l’on est « innocent jusqu’à preuve du contraire ».

Quoi qu’il en soit, maintenant, laissons les tranquilles, et laissons les choisir ce qu’ils veulent faire d’un point de vue personnel, politique, professionnel.

Publicités

Dominique Strauss Kahn blanchi demain

C’est officiel depuis quelques heures maintenant, le procureur de New York (District Attorney) abandonne les charges qui pesaient sur Dominique Strauss Kahn. C’est avec soulagement que j’ai accueilli cette nouvelle, confirmant la position qui a toujours été la mienne : il n’est pas coupable.

Dominique devrait donc retrouver demain la liberté, et pouvoir ainsi rentrer en France. Qui sait peut être le croiserais-je à l’université d’été qui ouvre ses portes vendredi ^^.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, et pour répondre à ce que je lis, ici ou là, c’est à Dominique, seulement à lui, de dire quel rôle il souhaite jouer dans la présidentielle. Car, au vu de ses compétences, il nous sera indispensable pour gagner, et expliquer aux français les changements à faire, les réformes fiscales à faire, etc… Et j’en suis sur, DSK se retrouvera dans les propositions de Manuel Valls, le candidat le plus social-démocrate de la primaire.

Il n’y a pas si longtemps, ici, je disais que Dominique restait notre meilleur candidat. Je le pensais. Aujourd’hui, la bataille électorale est lancée, et bien qu’il serait un extraordinaire concurrent pour Nicolas Sarkozy, et sans nul doute un bon président, je ne crois pas qu’il puisse se présenter à la primaire comme candidat (bien que le parti ne l’en empêcherait pas). C’est à lui de décider.

En tout cas, l’heure n’est pas au calcul politique, mais au soulagement pour notre camarade blanchi. Pour le reste, wait and see …

Bernard Debré n’assume pas ses propos

Le sénateur avait, après l’arrestation de Dominique Strauss Kahn, tenu un discours très sévère, le qualifiant de « délinquant sexuel ». Aujourd’hui, devant les retournements de l’affaire DSK, il n’assume plus.

Ainsi, dès vendredi dernier, en direct sur BFM TV, Bernard Debré a donc dû faire un rétropédalage en beauté, accompagné d’un beau mea culpa. Mais comme on dit, les paroles s’envolent, et les écrits restent. Il avait donc posté ses propos sur son blog. J’utilise ici le passé, parce qu’il vient de supprimer l’article, mais, parce qu’il ne faut pas oublier, je vous cite l’article exact avant sa suppression :

« Vous étiez secrétaire général du FMI. Un poste fondamental dans l’état actuel du monde en crise économique.
Vous postuliez pour la Présidence de la République Française et les sondages vous donnaient favori.
Mais  depuis quelques temps déjà, votre attitude vis à vis de l’argent gênait  le monde; ryad au Maroc, voiture de luxe, appartements parisiens dans  les quartiers les plus huppés; cette attitude « bling bling » ternissait  votre image.
Il était connu de beaucoup que vous aviez des  attitudes sexuelles débridées, en France, en Belgique. Les choses étant  connues, les participants à ces parties fines s’en vantaient, mais la  France est tolérante, trop tolérante. Beaucoup de vos amis vous avaient  dit, semble-t-il, qu’il fallait vous calmer et certains pensaient que  vous aviez compris. Une alerte aux USA vous avait quasiment disqualifié  même si votre épouse vous avait pardonné, pour faire pleurer dans les  chaumières.
Voici maintenant que vous êtes arrêté aux États-Unis  pour violences sexuelles, la honte. Vous saviez que la France était  tolérante et, à tort, laissait la vie privée en dehors de la politique.  Mitterrand et ses deux épouses, dont témoignent ses deux vies. L’Etat a  beaucoup payé pour la famille illégitime pendant 14 ans, des milliers  d’euros ont été dépensés pour les héberger et les faire vivre.
Mais trop c’est trop, vous avez humilié la France! Vous l’avez ridiculisée.
Les socialistes qui vous faisaient confiance doivent être rouges de honte et de fureur.
Vous  allez peut être être condamné à une peine de prison. Bravo! Vous allez  peut être devoir payer une caution, vous avez suffisamment d’argent.
Quand  vous sortirez de prison, disparaissez dans votre ryad, ne vous  justifiez pas, ne dites plus rien. Vous avez été une fausse valeur, un  obsédé sexuel, un escroc intellectuel. Vous avez sali votre pays.
Ce que je vous souhaite c’est maintenant de vous soigner, il existe des médicaments pour les délinquants sexuels.
J’ai honte car vos frasques risquent une nouvelle fois de donner des voix aux extrêmes.
Disparaissez et vite.
Pr. Bernard DEBRÉ
Ancien Ministre
Député de Paris »
Ils ont été peu nombreux à droite, à prendre le risque de réagir « du plus profond de leur coeur » au lendemain de l’affaire, et aujourd’hui, Bernard Debré s’en mord surement les doigts.
Je lui rappelle d’ailleurs, que les socialistes (et la gauche en général) n’a, au moment de « l’affaire Tron », fait aucune conclusion ative, préférant laisser la justice faire tranquillement son enquête, et rendre sa décision.

Nouveau boulversement dans « l’affaire DSK »

Dominique Strauss Kahn à Toulouse en 2007

Et voici un nouveau réveil effaré devant les informations qui nous parviennent de New York. Mais cette fois ci, c’est un sourire et un soulagement qui nous traverse. Dominique Strauss Kahn pourrait être totalement blanchi ce soir, ou dans les jours qui viennent, suite aux mensonges de la femme de chambre.

Alors, restons calme et réfléchi, comme je le disais déjà à l’éclatement de l’affaire en mai. Laissons la justice américaine faire la lumière.

Mais, nous pouvons nous interroger sur les conséquences de l’affaire sur la politique française, et notamment sur la primaire. Comme certains, je crois que si Dominique souhaite, une fois blanchi si c’est le cas, se présenter à la primaire, nous devons le lui permettre. Il reste notre meilleur candidat, et le meilleur pour diriger la France. Bien sur, ne précipitons pas les choses, mais je crois vraiment qu’il faut (ré)envisager qu’il puisse être candidat à la primaire, et laisser aux français la possibilité de choisir le ou la meilleur(e).

Wait and see …

Affaire Luc Ferry

Il y quelques jours, l’ex-ministre de l’éducation nationale, Luc Ferry, a lancé une bombe sur le plateau du Grand Journal de Canal +, en direct bien entendu.
Mr Ferry accuse, sans le citer, un ex-ministre de pédophilie au Maroc, et de la même façon accuse donc les autorités françaises sur place (et aussi les plus hautes autorités) de l’avoir couvert.
Cette accusation est évidemment extrèmement grave, et si elle se vérifiait, devrait évidemment mener à des poursuites judiciaires, quelque soit le politique en question.
En revanche, si cette affaire est fausse, alors la question est pourquoi Mr Ferry a-t-il colporté une rumeur mensongère ?
De la même manière, sans preuve, et si cela n’est qu’un bruit de couloir, Luc Ferry n’avait pas à faire cette sortie journalistique ridicule, vouée à amuser la galerie.
Bref, ce petit post rapide pour finalement conclure que « l’affaire dsk » puis « l’affaire tron » mènent à des débordements, et des accusations basée sur des rumeurs. Notre sociétés, sur ce point de vue, s’anglosaxonne, et cela n’est pas une bonne nouvelle.