Archives de Catégorie: Politique locale

Législatives 2012 : Philippe Noguès, candidat sur la 6e circonscription

Philippe Noguès

Vous le savez, le 1er décembre avait lieu le vote de désignation interne aux législatives de 2012. Sur la 6e circonscription du Morbihan, c’est, le duo que j’ai personnellement soutenu, Philippe Noguès, accompagné d’Anne Troalen comme suppléante, qui a été désigné à plus de 54% des votes des militants, qui leurs apportent donc leurs soutiens pour la campagne à venir.

Cette victoire, obtenue après une campagne de terrain, de proximité, jalonnée de rencontres avec les militants, ouvre maintenant une seconde étape, celle de la campagne législative, qui sera, j’en suis certain, une campagne de rassemblement des socialistes, des électeurs de gauche, et qui, je le crois, portera cette candidature à la victoire en juin prochain.

Anne Troalen

C’est ainsi, que l’équipe formée par Philippe Noguès et Anne Troalen, va pouvoir sillonner la circonscription, et pourra compter sur le soutien de l’ensemble des militants socialistes, rassemblés derrière ce ticket désigné à la majorité, pour voguer vers la victoire aux présidentielles avec François Hollande, puis face au candidat de la droite, quel qu’il soit, lors des législatives.

 

Publicités

Désignation des candidats socialistes aux législatives dans le Morbihan.

Depuis lundi soir, minuit, les candidatures aux législatives sont validées, en morbihan comme ailleurs. Toutefois, un cas particulier tout de même avec la circonscription de Ploërmel qui sera réservée à notre partenaire politique, à savoir Europe Ecologie-Les Verts. Deux autres circonscriptions vont être réservées à des candidatures féminines : celle de Vannes, et celle d’Auray.

Ces choix ne se sont pas fait sans peine, et sans mécontenter certains, et cela est normal lorsque sa candidature est impossible parce que circonscription réservée aux verts, ou réservée féminine si vous êtes un homme. Pour autant, peut on renier les valeurs que l’on défend ? Est-ce que pour certains la parité c’est bien, mais chez les autres ? Nous nous devons d’être un peu logique, et appliquer ce que nous prêchons, comme le non cumul des mandats d’ailleurs.

Certains envisagent peut être la dissidence, vexés de ne pouvoir se présenter. Cela serait quoi qu’il en soit contre productif, et assurait la défaite à tous. Bref, responsabilité et honnêteté doivent être notre combat.

Je me réjouis de voir sur la circonscription de Vannes, Claude Jahier se porter candidate en offrant à Simon Uzenat la suppléance. Voilà une intégration de la jeunesse dans le dispositif électoral. Sur la 2e circonscription, c’est Nathalie Le Magueresse qui se portera candidate, et portera les couleurs du Parti Socialiste. A Lorient, Gwendal Rouillard, député sortant, sera le candidat. Il est je le crois le plus en capacité de l’emporter à Lorient aujourd’hui.

Enfin, sur la 6e circonscription, le suspens est plus intense puisque deux « tickets » se confrontent : Philippe Noguès, avec Anne Troalen ; et Robert Hénault, avec Céline Goaper-Bilien. Le ticket que je soutiens ne fait pas de mystère, ayant annoncé sur ce même blog mon soutien à Philippe Noguès, pour son projet, ses compétences, sa capacité de rassemblement, et sa stratégie de présence sur l’ensemble du territoire de la circonscription (le candidat dans le sud de la circonscription, la suppléante dans le nord). Il est vrai que je n’adhère pas à la stratégie qui consiste à se concentrer sur une zone où certes l’électorat est plus nombreux, mais aussi plus hostile, puisque votant plus à droite.

Quoi qu’il en soit, rendez vous le 1er décembre pour connaître les candidat(e)s socialistes sur nos circonscriptions, pour ce qui est de la candidature écologiste sur la 4e circonscription, c’est à EE-LV de l’annoncer.

 

Législatives, renouvellement nécessaire

Au lendemain des primaires, véritable succès pour le Parti Socialiste et la gauche, nous devons poursuivre cet élan démocratique, cet élan politique à travers la préparation des législatives, et la désignation des candidats sur les différentes circonscriptions du pays. Nous devons offrir, comme le défendent François Hollande, notre candidat, Martine Aubry, notre Première Secrétaire, et bien d’autres « ténors » du PS, le renouvellement.

Comme le dit Zohra Bitan, porte-parole de Manuel Valls durant les primaires, et conseillère municipale tête de liste de l’opposition à Thiais, « Le Parti socialiste a rendez-vous avec l’histoire : celle de ses pratiques, celle du changement des femmes et des hommes qui en auront le pouvoir de mettre en oeuvre nos idées, et la gouvernance de notre pays. Nous devons tous nous rassembler autour de ces objectifs animés par notre énergie, notre détermination à vouloir le changement« .

C’est pour cette raison, dans cet objectif, que localement, sur la 6e circonscription du Morbihan, je soutiens la candidature de Philippe Noguès, maire adjoint d’Inzinzac-Lochrist. Il représente un engagement politique particulier, qui se veut être proche de ses concitoyens, cherchant par la pédagogie, dans son rôle d’adjoint, a donner toute sa part à la population dans les discussions sur les choix communaux. C’est un homme à l’écoute, novateur, doté d’une énergie considérable pour mener les combats politiques qui sont les siens. Je sais qu’il est en capacité de rassembler largement les socialistes de la 6e circonscription, et même au delà des seuls socialistes. Il peut, j’en suis persuadé, l’emporter face au candidat de la droite, quel qu’il soit. Sa candidature n’est pas une improvisation. C’est l’aboutissement d’une longue réflexion de sa part, mené avec sa section, Jean Pierre Bageot (candidat aux deux dernières législatives), avec l’ancien député socialiste de la circonscription. C’est aussi une réflexion menée à l’échelle de la circonscription, en rencontrant nos camarades d’autres sections.

C’est ainsi avec Anne Troalen, conseillère régionale de Gourin, qu’il se porte candidat à l’investiture du parti socialiste.

Je vous propose de lire, ci dessous, sa déclaration de candidature, qui j’en suis sûr vous convaincra qu’il est le bon candidat pour les législatives prochaines.

Refaire basculer à gauche la 6ème circonscription !

Les primaires citoyennes ont été un immense succès. Grâce à elles, beaucoup de Français ont retrouvé le gout de la politique. Nous y avons gagné un candidat et une dynamique qui pourrait, si nous savons l’entretenir, nous conduire à la victoire en 2012. François Hollande est aujourd’hui en situation favorable pour devenir le prochain président de la république.

Il aura ensuite besoin d’une majorité parlementaire forte pour redresser la France, rétablir la justice sociale et rassembler les Français autour des principes républicains. Les militants socialistes vont, pour cela, désigner le 01 décembre prochain ceux qui auront l’honneur de les représenter aux élections législatives de juin 2012.

J’ai décidé, en toute conscience, en mesurant parfaitement la responsabilité qui sera la mienne, de m’investir à fond dans ce nouveau combat et donc de solliciter les suffrages de mes camarades. J’ai la ferme volonté de contribuer à faire élire François Hollande comme président de la république et aussi celle de refaire basculer à gauche la 6ème circonscription qui a été, il n’y a pas si longtemps, celle de Jean Giovannelli.

Cadre commercial et délégué syndical dans une multinationale, j’ai accompli toute ma carrière professionnelle dans le privé. Engagé tardivement en politique, je suis, à 56 ans, peut-être paradoxalement, le symbole des nouveaux visages souhaités par les Français. Secrétaire de la section PS d’Inzinzac-Lochrist, j’ai œuvré à rassembler les militants socialistes en organisant régulièrement des rencontres à thèmes dépassant largement le cadre de la commune, et en m’efforçant d’y accomplir un travail de clarification du discours politique. Maire-adjoint chargé de la communication et de la citoyenneté, j’ai toujours eu le souci d’aller à la rencontre des habitants pour améliorer en permanence le rapport élus-citoyens.

Cette aventure, nous allons la vivre à deux, puisque j’ai la chance d’avoir à mes côtés Anne Troalen, conseillère régionale de Bretagne, basée à Gourin ou elle est également trésorière de la section PS, qui continue aussi parallèlement à travailler à mi-temps, et qui a accepté de devenir ma suppléante.

A nous deux nous formons une équipe solide et motivée, qui couvrira parfaitement la circonscription. Nous mènerons une campagne dynamique, offensive et rassembleuse qui prendra en compte l’ensemble des territoires et leur diversité.

Pour nous la politique est affaire de passion et de convictions. Nous voulons, si nos camarades nous accordent leur confiance, proposer aux électeurs de la 6ème circonscription un projet innovant aussi bien dans les propositions que nous serons amenés à formuler que dans les formes d’action politique que nous souhaitons promouvoir. Volonté, envie, enthousiasme, mais aussi écoute, travail, réalisme…et l’ambition d’agir en pleine lumière, en pleine transparence !

Rendez-vous sur le blog de Philippe Noguès.

Un peu de vérité …

En ce mois d’août, beaucoup sont en vacances, et je leur souhaite d’en profiter, de se reposer, et de revenir en pleine forme à la rentrée, qui s’annonce pour le moins riche en événements. Mais, vacances ou pas, certaines personnes ne se gênent pas pour continuer à désinformer la population, que ce soit au niveau national, ou local. Et ici, aussi pour contrebalancer avec mes articles précédents, j’ai choisit de centrer mes propos localement. En effet, c’est en recevant la revue municipale de l’été que m’est venu l’envie de répondre aux propos lancés par l’opposition, qui enchaîne propos simplifiés, critiques stériles, contre-vérités, sectarisme, et mensonges.

Je voudrais donc commencer par aborder le sujet de la rocade, qui doit permettre de relier Inzinzac Lochrist à Lorient plus rapidement. Madame Nicolas, tête de liste de l’opposition, nous explique que le projet, défendu par Jean Pierre Bageot, le maire, et sa majorité, serait à la limite d’un « crime écologique », rappelant que pour le réaliser, il y aura la nécessité d’abattre un certain nombre d’arbres pour permettre la construction de cette voie, sous la direction du conseil général. Toutefois, elle oublie de préciser que ces constructions se feront dans le respect environnemental et de développement durable habituel.

Mais le projet de l’opposition, revenant à « aménager la route du temple », une route qui n’est pas très large et qui enchaîne les virages dangereux (où l’on pourrait comptabiliser les accidents), ne correspond pas aux besoins, et aux attentes. Quoi qu’il en soit, ce projet nécessiterait tout autant de procéder à la « destruction de bois » si l’ont veut pouvoir offrir aux usagers de cette voie de désenclavement de pouvoir circuler en toute sécurité, et de rejoindre Lorient, zone d’activité d’un grand nombre de nos habitants, plus rapidement. On peut aussi dire que cette proposition d’aménagement serait beaucoup plus longue à réaliser, et surtout beaucoup plus coûteuse pour un résultat qui ne répondrait pas réellement aux attentes, à cause notamment de la configuration de la route, en virages dangereux à répétitions. Serait-il possible de créer une route plus rectiligne ? Oui, mais cela reviendrait à effectuer une destruction forestière, encore plus importante, ce à quoi se refuse l’opposition, s’étant découvert une fibre écologique soudaine.

Et puis, il ne s’agit pas uniquement de permettre aux habitants de rejoindre plus rapidement la ville de Lorient, mais bien aussi de permettre un accès des secours à la commune plus facile, et plus rapide. Rappelons qu’à l’heure actuelle, les pompiers, pour ne prendre que cet exemple, mettent plus de dix minutes à venir à Inzinzac Lochrist. Dix minutes qui peuvent être vitales pour sauver une vie. Armelle Nicolas proposerait-elle de laisser les habitants de la commune attendre les secours, alors que chaque minute compte, parce que la municipalité ne leur aura pas permis d’arriver sur place plus rapidement, alors qu’elle le pouvait ?

Autre sujet, sur lequel il est nécessaire de revenir, est celui du centre d’enfouissement de Kermat, qui sera bientôt agrandi. L’opposition fustige le fait que par son besoin d’agrandissement, il faille réattribuer des terres voisines à son usage. Mais est ce que les élus de l’opposition proposent une alternative à l’agrandissement de ce centre d’enfouissement, alors que nos déchets non recyclables augmentent ? Non. La critique est facile, mais aucune proposition efficace n’est faite. Et lorsqu’ils suggèrent qu’il n’y aurait pas de concertation sur ce sujet, ils oublient de préciser qu’ils ont la possibilité, en tant qu’élu de s’exprimer, et de faire des propositions, mais, ils préfèrent s’abstenir.

Autre sujet, qui m’interpelle, et me choque, c’est la façon avec laquelle ces élus de l’opposition traitent les « nouveaux ménages » qui se sont installés sur la commune ces dernières années. En effet, madame Nicolas semble regretter que la commune ne reste pas fermée sur elle même, que ses habitants ne restent pas seulement entre eux, en dénonçant « la viabilisation à outrance » avec l’arrivée de nouveaux arrivants sur la commune. Quelle position sectaire ! La majorité en place n’a pas, comme le laisse entendre l’opposition, permis à n’importe qui de construire n’importe où sur la commune. Non, il s’agit de programmes d’habitats concertés, et réfléchis, qui ont permis la création des immeubles le long du Blavet, du Bunz, des résidences, etc … Rappelons aussi que la majorité a toujours veillée à « réserver » une part des logements comme logements sociaux

De plus, pour madame Nicolas, la présence de nouveaux enfants sur la commune, et donc leurs inscriptions dans nos écoles ne l’a réjouit pas. Pire, elle considère que leur présence aurait des conséquences négatives sur nos écoles, prenant même à témoin les (pseudos) interrogations « des enseignants, et des parents d’élèves ». Je me permets de lui rappeler que nous avons risqué la fermeture de classes l’année passée, dont nous avons échappé in extremis. L’arrivée, et l’inscription de d’avantage d’élèves dans nos écoles doit nous réjouir, car cela permettra peut être de ne plus vivre des scènes, comme celles de parents manifestants devant l’inspection académique contre la fermeture de classes. L’opposition préfère peut être voir des classes (ou même des écoles) fermer, c’est son choix, mais ce n’est pas la vision qui est la mienne, ni celle de la majorité municipale.

C’est ainsi que je clos cet article, dénonçant les erreurs, les contre-vérités, et les mensonges publiés par l’opposition, de manière quasi systématique, dans sa tribune libre de la revue municipale « Rencontres ».

Rendez vous au Stand PS des primaires

Certaines régions l’ont déjà fait avant nous, mais à Inzinzac Lochrist, c’est demain, dimanche 26 juin 2011, que les militants du Parti Socialiste de la commune vont installer devant le Shopi un Stand de présentation des primaires et du projet du PS.

Dès 9H30, équipés de documentations présentant le processus des primaires, ainsi que d’une version condensée du projet socialiste en 4 pages, nous serons donc sur le pont pour répondre aux questions des habitants de la commune d’Inzinzac Lochrist.

Je vous dis donc à demain devant le Shopi à partir de 9h30 pour discuter, échanger, et vous parler des primaires. Au passage, on oublie pas que dans un peu plus de 2 jours, les candidats aux primaires vont pouvoir se déclarer officiellement, et déposer leurs parrainages jusqu’au 13 juillet.

Le processus est enclenché !

Petite actualité locale : Aménagement d’Inzinzac

Pour ceux qui ne connaissent pas, ou ne sont pas au courant, la municipalité socialiste d’Inzinzac Lochrist a lancée un grand projet de rénovation et d’aménagement du bourg d’Inzinzac, après en avoir fait autant à Lochrist et la Montagne, et avant Penquesten l’an prochain.

Aujourd’hui, les travaux ont bien avancés, et d’ors et déjà, la zone du lavoir est réouverte à la circulation puisque les travaux d’ampleur y sont finis. Désormais, le gros du chantier se concentre sur la place Charles de Gaulle.

Je vous invite donc à suivre l’évolution, et l’achèvement des travaux sur la page consacrée par la commune sur leur site à ce grand projet, en cliquant ici.

Pour Inzinzac, c’est une vraie remise à neuf qui est opérée. Ces travaux auront, je n’en doute pas, des conséquences positives sur les activités du bourg (commerciales ou non). On sait déjà, que la majorité souhaite voir un marché de produits locaux s’y installer durablement. On peut espérer aussi un nouvel attrait des commerces pour ce secteur, quelque peu délaissé par les entreprises commerciales.

Une fois les travaux d’Inzinzac terminés, ce sera au tour de Penquesten de subir un petit lifting, une petite rénovation de son centre bourg l’an prochain. Voici là, une municipalité qui ne manque pas de projets, et qui parvient à les mettre en œuvre petit à petit.