Un peu de vérité …

En ce mois d’août, beaucoup sont en vacances, et je leur souhaite d’en profiter, de se reposer, et de revenir en pleine forme à la rentrée, qui s’annonce pour le moins riche en événements. Mais, vacances ou pas, certaines personnes ne se gênent pas pour continuer à désinformer la population, que ce soit au niveau national, ou local. Et ici, aussi pour contrebalancer avec mes articles précédents, j’ai choisit de centrer mes propos localement. En effet, c’est en recevant la revue municipale de l’été que m’est venu l’envie de répondre aux propos lancés par l’opposition, qui enchaîne propos simplifiés, critiques stériles, contre-vérités, sectarisme, et mensonges.

Je voudrais donc commencer par aborder le sujet de la rocade, qui doit permettre de relier Inzinzac Lochrist à Lorient plus rapidement. Madame Nicolas, tête de liste de l’opposition, nous explique que le projet, défendu par Jean Pierre Bageot, le maire, et sa majorité, serait à la limite d’un « crime écologique », rappelant que pour le réaliser, il y aura la nécessité d’abattre un certain nombre d’arbres pour permettre la construction de cette voie, sous la direction du conseil général. Toutefois, elle oublie de préciser que ces constructions se feront dans le respect environnemental et de développement durable habituel.

Mais le projet de l’opposition, revenant à « aménager la route du temple », une route qui n’est pas très large et qui enchaîne les virages dangereux (où l’on pourrait comptabiliser les accidents), ne correspond pas aux besoins, et aux attentes. Quoi qu’il en soit, ce projet nécessiterait tout autant de procéder à la « destruction de bois » si l’ont veut pouvoir offrir aux usagers de cette voie de désenclavement de pouvoir circuler en toute sécurité, et de rejoindre Lorient, zone d’activité d’un grand nombre de nos habitants, plus rapidement. On peut aussi dire que cette proposition d’aménagement serait beaucoup plus longue à réaliser, et surtout beaucoup plus coûteuse pour un résultat qui ne répondrait pas réellement aux attentes, à cause notamment de la configuration de la route, en virages dangereux à répétitions. Serait-il possible de créer une route plus rectiligne ? Oui, mais cela reviendrait à effectuer une destruction forestière, encore plus importante, ce à quoi se refuse l’opposition, s’étant découvert une fibre écologique soudaine.

Et puis, il ne s’agit pas uniquement de permettre aux habitants de rejoindre plus rapidement la ville de Lorient, mais bien aussi de permettre un accès des secours à la commune plus facile, et plus rapide. Rappelons qu’à l’heure actuelle, les pompiers, pour ne prendre que cet exemple, mettent plus de dix minutes à venir à Inzinzac Lochrist. Dix minutes qui peuvent être vitales pour sauver une vie. Armelle Nicolas proposerait-elle de laisser les habitants de la commune attendre les secours, alors que chaque minute compte, parce que la municipalité ne leur aura pas permis d’arriver sur place plus rapidement, alors qu’elle le pouvait ?

Autre sujet, sur lequel il est nécessaire de revenir, est celui du centre d’enfouissement de Kermat, qui sera bientôt agrandi. L’opposition fustige le fait que par son besoin d’agrandissement, il faille réattribuer des terres voisines à son usage. Mais est ce que les élus de l’opposition proposent une alternative à l’agrandissement de ce centre d’enfouissement, alors que nos déchets non recyclables augmentent ? Non. La critique est facile, mais aucune proposition efficace n’est faite. Et lorsqu’ils suggèrent qu’il n’y aurait pas de concertation sur ce sujet, ils oublient de préciser qu’ils ont la possibilité, en tant qu’élu de s’exprimer, et de faire des propositions, mais, ils préfèrent s’abstenir.

Autre sujet, qui m’interpelle, et me choque, c’est la façon avec laquelle ces élus de l’opposition traitent les « nouveaux ménages » qui se sont installés sur la commune ces dernières années. En effet, madame Nicolas semble regretter que la commune ne reste pas fermée sur elle même, que ses habitants ne restent pas seulement entre eux, en dénonçant « la viabilisation à outrance » avec l’arrivée de nouveaux arrivants sur la commune. Quelle position sectaire ! La majorité en place n’a pas, comme le laisse entendre l’opposition, permis à n’importe qui de construire n’importe où sur la commune. Non, il s’agit de programmes d’habitats concertés, et réfléchis, qui ont permis la création des immeubles le long du Blavet, du Bunz, des résidences, etc … Rappelons aussi que la majorité a toujours veillée à « réserver » une part des logements comme logements sociaux

De plus, pour madame Nicolas, la présence de nouveaux enfants sur la commune, et donc leurs inscriptions dans nos écoles ne l’a réjouit pas. Pire, elle considère que leur présence aurait des conséquences négatives sur nos écoles, prenant même à témoin les (pseudos) interrogations « des enseignants, et des parents d’élèves ». Je me permets de lui rappeler que nous avons risqué la fermeture de classes l’année passée, dont nous avons échappé in extremis. L’arrivée, et l’inscription de d’avantage d’élèves dans nos écoles doit nous réjouir, car cela permettra peut être de ne plus vivre des scènes, comme celles de parents manifestants devant l’inspection académique contre la fermeture de classes. L’opposition préfère peut être voir des classes (ou même des écoles) fermer, c’est son choix, mais ce n’est pas la vision qui est la mienne, ni celle de la majorité municipale.

C’est ainsi que je clos cet article, dénonçant les erreurs, les contre-vérités, et les mensonges publiés par l’opposition, de manière quasi systématique, dans sa tribune libre de la revue municipale « Rencontres ».

Publicités

À propos de decrockjerome

La politique m'a toujours attirée, et j'ai beau être plutôt jeune, j'ai fait le choix de m'engager dans un parti politique : le PS. Alors oui, ça n'est pas forcément simple pour certains de voir qu'il n'y a pas que des vieux qui s'investissent, mais c'est mon engagement, et j'y tiens !

Publié le 6 août 2011, dans Politique locale, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Yves Guyot Hennebont

    Réponse de Yves Guyot, prof de maths que tu as bien connu.
    J’ai lu ta présentation du projet de rocade, et je te le dis sans aucune condescendance : il est flagrant que tu ne connais pas bien le dossier, ou alors tu serais malhonnête, ce qui me semble exclu. C’est un projet incroyablement destructeur, d’un coût financier non réactualisé qui atteindra des records. Si un technicien le concevait maintenant, son chef de service le jetterait illico à la corbeille, tant il est devenu hors sujet. De plus, sa construction risque de ruiner les réussites de redynamisation de la commune, par l’effet d’aspiration commerciale de l’agglo. Enfin, parlons durée de trajet entre Lochrist et le Toul Douar : actuellement 15 mn au minimum et souvent 20 ou plus aux heures de pointe; 5 mn avec la rocade; 10 mn avec une route du Temple rénovée pour permettre de rouler en toute sécurité à 60 km/h .Si tu me renvoies ton adresse mail, je t’enverrai de la doc, mais le plus simple est de venir au Hingair ce dimanche 30. Chacun peut venir, quelque soit sa vision de départ et juger sur place. Amicalement Yves G

  2. Très heureux de voir que vous avez jeter un oeil sur mon blog 🙂
    Je peux le dire, je ne connais pas tous les « secrets » du dossier, mais ce n’est pas pour autant que mon raisonnement est erroné. D’abord, parce que mêmes les plus hautes instances nationales (Le Conseil d’Etat) qui ont été saisies dans ce dossier ont validées le projet actuel. Preuve de la véracité du projet.
    En revanche, je peux admettre, et même accepter le principe d’évolutions, d’adaptations du projet. Je ne crois pas qu’il faille refuser la rocade pour permettre la redynamisation de la commune, au contraire. Celle-ci peut attirer des entreprises parce que cette rocade leur offrirait un temps de trajet vers Lorient très réduit par rapport à l’heure actuelle.
    Pour moi, l’argument de l’impact écologique ne tient pas. L’aménagement proposé par l’opposition, à savoir par la route du temple, 1) serait coûteux aussi 2) aurait également un impact environnemental (peut-on me prouver qu’il n’y aurait pas des escargot de Quimper, ou tout autre fauve ou flore sur les alentours de la route du Temple ?).

    Quoi qu’il en soit, je reste persuadé du bien fondé de cette rocade, et son « utilité publique », mais reste évidemment ouvert à discussions et débats.

%d blogueurs aiment cette page :